Erich Engelbrecht – Biographie

BIOGRAPHIE

1928 – 2011

 

1928
Né le 27.10. à Bielefeld.
1944-45
De janvier 1944 jusqu’à la fin de la guerre, aide de l’armée de l’air avec la flak légère.
1949-54
Études à l’université technique de Hanovre : ingénierie électrique, ingénierie de production, économie ; diplôme d’ingénieur [Dipl.-Ing.].
1954-64
Avec quelques interruptions, consultant industriel indépendant dans l’industrie du traitement du papier : projets d’automatisation (par exemple, installation de la première ligne de reliure automatique allemande pour la société Dohse & Sohn à Bielefeld).
1957
Doctorat en ingénierie [Dr.-Ing.].
1958-60
Deuxième cursus en philosophie et histoire de l’art à l’université de Munich. Dans le séminaire du professeur Hans Sedlmayr, il rencontre l’étudiante en philosophie Waltraud Schmidt, née en 1937 à Nuremberg. Rencontre avec le psychologue des sciences profondes Rolf Thiede, qui l’introduit dans le monde de la pensée de C. G. Jung et de la philosophie chinoise (Lao-tzu, Tao, I-Ging).
1959
Épouse Waltraud Schmidt, qui devient la compagne et la supportrice la plus importante de son art. Quatre filles.
1960
Expérience marquante dans le train de Munich à Bielefeld : visions d’images fortement colorées (images eidétiques) pendant certains bruits du train, retour de l’image correspondante lorsqu’un bruit revient. Décision momentanée : “Je deviendrais un artiste”. Déménage à Bielefeld. Il utilise d’abord des pièces trouvées (par exemple dans des parcs à ferraille) pour réaliser des sculptures en acier et en caoutchouc. Peu après, des peintures à l’huile de grand format, aux couleurs intenses.
1961
Loue une ancienne ferme de 200 ans à Holterdorf et l’achète deux ans plus tard. Studio dans le grenier.
1962
Travaille simultanément en tant qu’artiste et ingénieur : à cette époque, les premières peintures à l’huile, en partie très grandes, sur toile ou panneaux de bois. Conception et réalisation d’une ligne de reliure automatique pour la maison d’édition Bertelsmann à Gütersloh. D’autres peintures à l’huile ainsi que des sculptures de grand format en forme depanneaux de bois colorés.
1961-64
Séjours d’hiver dans un studio loué dans la vieille ville de Locarno (Suisse). Échange intellectuel avec des personnalités littéraires (Walter Mehring) et des artistes (Julius Bissier).
1963
Speise ging von dem Fresser und Süßigkeit von dem Starken, la plus grande peinture à l’huile colorée de l’artiste: hauteur 355 cm, largeur 460 cm).
1963-64
La première série de figures en bois (huile sur contreplaqué), qui flottent librement devant le mur et créent des effets spéciaux d’ombre et de lumière.
1965
S’installe à Holterdorf. Création d’un atelier de tapisserie avec le soutien de Hans-Jürgen Vogt, suite à une proposition de sa femme de découvrir et utiliser cette méthode de travail. Une deuxième série de sculptures en bois.
1966
Premières tapisseries. Construction d’un métier à tisser d’une largeur de travail maximale de 360 cm. Fils colorés selon les propres spécifications de BASF. Première tisseuse : Waltraud Engelbrecht.
1967
Développement de nouvelles techniques de tissage de tapisseries. A construit la première machine équipée de ces techniques.
1968
Développement d’une autre machine pour le tissage de la tapisserie. Plus de tapisseries.
1969
Il crée un atelier de teinture de fils pour produire des teintures résistantes à la lumière pour ses propres tapisseries. Les premiers travaux graphiques : Sérigraphies, lithographies, gravures. Première exposition individuelle avec catalogue à la Kunsthalle de Bielefeld.Premières sculptures en acier (première période) pour l’extérieur.
1972-73
Œuvre commandée par le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie : Installation de la sculpture en acier colorée Der Vogel und der Sohn des Vogels (L’oiseau et le fils de l’oiseau) à Bielefeld, devant le nouveau bâtiment de la Staatliche Höhere Wirtschaftsfachschule.
1976
Grandes sculptures murales en céramique colorée.
1981-82
Peinture de pignons et encadrements de figures sur sa propre maison à Holterdorf. Collaboration avec les architectes paysagistes Schmidt + Stahr sur plusieurs projets et concours. Conception d’une maison de jeu pour enfants.
1982-84
Conception et réalisation d’une maison privée à Werther (Westf.) près de Gütersloh.
1984
Premières petites sculptures en acier pour l’intérieur. Premières sculptures réalisées en contreplaqué marine. Premières sculptures en acier (deuxième période) pour l’extérieur. Installés sur le terrain autour de sa propre maison. Deux Berserkers dansants à l’entrée de la maison.
1987
Exposition individuelle avec catalogue à la Galerie Bernheim-Jeune à Paris.
1987-93
Petites sculptures de table et pièces de joaillerie en métal précieux (argent, or), broches, colliers et pendentifs d’oreille.
1996
Sur base d’un contrat d’achat datant de 1992, la sculpture en acier La Leçon,I, est érigée dans la municipalité de Melle-Neuenkirchen. Exposition individuelle à Osnabrück.
1997
Installation des Deux Berserkers dansants à Hambourg, à l'”Altonaer Balkon”, avant qu’ils ne trouvent leur chemin vers le parc de sculptures en France en 2006.
1998
Début de la dernière grande période de création : concentration sur les sculptures monumentales, partiellement colorées, destinées aux espaces extérieurs. Recherche d’un site approprié pour un parc de sculptures.
2001
Acquisition du Château des Fougis près de Thionne.
2001-11
Avec son gendre João de Abreu Vares comme conseiller architectural, l’artiste crée le Parc de sculptures Erich Engelbrecht sur le terrain du Château des Fougis. Le parc de sculptures est inscrit sur la liste officielle des sites d’Auvergne.
2004-10
Installation d’une exposition d’œuvres anciennes d’Engelbrecht provenant de la collection de son épouse dans les galeries et salons du Château.
2011
Erich Engelbrecht décède le 22 juillet dans l’hôpital de Vichy. Son urne est déposée dans le parc du château des Fougis.